Mission de Terres en vues : Arrimer la renaissance artistique et culturelle des premiers peuples au dynamisme culturel d’une grande métropole dans une perspective de développement durable basée sur l’amitié entre les peuples, la diversité des sources d’expressions comme richesse collective à partager et la reconnaissance de la spécificité des Premières Nations et des Inuit….

Terres en Vues félicite le Festival international de Jazz de Montréal qui a annoncé pour 2017 des retombées économiques qui se chiffrent à 48,2 millions de dollars, faisant mieux encore à ce chapitre que le grand prix automobile. Les études de retombées se fondent sur un calcul du nombre de visiteurs à un événement. De…

Michael Smith, fondateur et directeur du plus ancien événement cinématographique dédié au cinéma autochtone, l’American Indian Film Festival, nous a quittés. Visionnaire, il aura ouvert la voie aux nombreux événements qui aujourd’hui mettent en valeur le cinéma des premiers peuples. Terres en vues offre ses condoléances à sa famille et à ses nombreux amis.

(English follows – español más abajo) 28e Festival Présence Autochtone de Montréal Soumissions au volet Cinéma Date limite :  19 mars 2018 Date limite finale: 2 avril 2018 Vous êtes invités à soumettre vos œuvres audiovisuelles pour la 28e édition du festival Présence autochtone de Montréal, qui se déroulera du 8 au 15 août 2018. La section cinéma met en valeur…

Prix du festival 2014 Voir les autres prix 2017

1er Prix Création : Kuun metsän Kaisa

De Katja Gauriloff – Finlande, 2016

Une réalisatrice plonge dans les souvenirs de famille pour y tirer le matériel nécessaire à rendre un tableau sensible et touchant de la mythologie du peuple sami, toujours vivante au milieu des conflagrations qui frappent le continent européen au 20e siècle. Pour avoir su dépasser allègrement le cadre anecdotique du récit familial dans un documentaire inventif portant le souffle poétique des contes et des légendes nordiques, le jury de Présence autochtone 2017 accorde le grand prix Teueikan à Katja Gauriloff pour Kuun metsän Kaisa.

1er Prix Rigoberta-Menchu : Tribal Justice

D’Anne Makepeace – États-Unis, 2017

Pour le regard sympathique mais sans complaisance qu’il pose sur la justice autochtone réparatrice plutôt que punitive ; pour avoir mis en évidence le rôle essentiel que jouent, dans des communautés de Californie et d’Arizona, deux femmes autochtones qui se dédient au difficile métier de juge ; pour une illustration de la souveraineté autochtone en marche malgré les embûches et les défis.