Prix Teueikan – Création Grand prix : THE HEALING WINDS de Joel Montanez À ce point précis, à partir duquel le véritable artiste est capable de dénoncer le réel comme une fiction à laquelle on croit trop innocemment, Joël Montañez a campé sa caméra et a dirigé son objectif vers un village nordique et des…

Pendant que sont célébrées les cultures des Premières Nations sur la Place des festivals, l’organisme MU et le festival Présence Autochtone vous invitent à venir admirer au cours des prochains jours la réalisation d’une nouvelle murale dans le Quartier latin, à l’intersection de Ontario et Savoie (entre St-Denis et Berri). La murale de Gene Pendon,…

Dans l’article paru dans le Journal de Montréal du 30 juillet titré Chef de bande un métier très payant, on parle des salaires versés aux chef des communautés autochtones. Or, dans le texte, on fait référence à de revenus annuels oscillants entre soixante mille (Wemontaci) et cent-dix mille dollars (Wendat) par année. Où est le…

Drunktown’s Finest, grand prix du Outfest de Los Angeles, attendu à Montréal avec sa réalisatrice. La réalisatrice navajo, Sydney Freeland, attendue à Montréal la semaine prochaine pour le festival Présence autochtone, vient de se voir décerner le grand prix du jury au 32e festival LGBT Outfest de Los Angeles pour son long-métrage Drunkstown’s Finest. Le…

Prix du festival 2014

Prix Teueikan : THE HEALING WINDS

De Joël Montañez

À ce point précis, à partir duquel le véritable artiste est capable de dénoncer le réel comme une fiction à laquelle on croit trop innocemment, Joël Montañez a campé sa caméra et a dirigé son objectif vers un village nordique et des visages inuits, dont celui sublime de douleur de Reepah Arreak, la comédienne principale de son film. La pauvreté des moyens dont le cinéaste disposait, loin de l’avoir confiné à l’indigence… Lire la suite

Prix Rigoberta Menchu : LE CHANT DE LA FLEUR

De Jacques Dochamps, José Gualinga

La narration n’est pas le fait, comme on le croit un instant au début du film, d’une voix anonyme et lointaine. C’est, à la première personne du singulier, dit par la femme du chef du village sarayacu, le compte rendu d’un combat collectif pour l’intégrité du territoire dont dépend la survie d’une Première Nation d’Amazonie, ainsi que la chronique d’une victoire populaire contre… Lire la suite